L'envol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'envol

Message par Drakrya le Dim 8 Mar - 8:32

Ça journée avait été plutôt calme et elle ressemblait aux autres quand elle les passait sur sa petite île. Son chez soit à Sodemco. En sortant de chez elle, elle regarda le sommet de la montagne se disant qu’il serait bien d’aller faire un petit tour dans la rivière rouge, mais elle se dit qu’elle en aurait surement la chance plus tard. Elle se dirigea à l’agence qui lui donnait ses contrats. On lui assigna une mission sur le territoire Schim. Elle était heureuse d’aller sur les terres Schims, c’était plutôt joli et il se trouvait tous les endroits qu’elle aimait bien fréquenter.

Elle rentra chez elle et prépara ses affaires et siffla son phénix une fois prête pour l’aventure. Le voyage dura près de 6h. Heureusement qu’elle avait appris l’animal en énergie, c’était aussi la raison de pourquoi elle dormait tous les voyages. Mais elle faisait son confiance à son ami et c’était réciproque.

Ils arrivèrent finalement à Esati. La ville où se trouvait sa cible. Pas étonnant qu’une de ses cibles se trouvait dans une ville qui vit des marchés noir et de l’escroquerie. Yusae se posa non loin du village et Drakrya rabattit sa cape par-dessus sa tête. Elle devait faire du repérage pour savoir comment elle pourrait piéger sa victime.

Il s’agissait d’une homme d’âge moyen, races des anges et suspecter de rependre de fausse croyance et de marchandage illégale des croyants qu’il ne croyait plus en lui. Apparemment qu’il vendait aussi les organes. La Lukadé fit une grimace, c’était le genre de détail qui ne lui laissait aucun regret sur ce qu’elle faisait.

Après plusieurs heures de recherche, elle prit plusieurs notes et retourna où se trouvait le phénix.

-J’ai trouvé, ça se fait aujourd’hui.

Elle se changea rapidement et son animal se cacha les yeux sous une aile. Cela fit rire la jeune fille et elle continua de se préparer. Elle retourna en ville habiller comme une fille de famille pauvre mais qui essayait de bien paraitre. Elle se promena non loin du secteur de l’homme qu’elle visait et demandait à tout le monde qui pourrait l’aider. Elle mentionna quelque fois le nom du seigneur et demandait qu’on lui donne la chance de croire de nouveau. C’était parfait, la jeune fille qui tente ses les moyens pour trouver la chance de croire de nouveau et qui chercher la force de se battre et de vivre. Sa voix sonnait un peu désespérer sans abuser.

Le poisson mordit à l’hameçon. Il s’approcha d’elle de façon attentionnée et lui tendant une main lui offrant son aide.

-Viens mon enfant, le seigneur t’attend.

Elle lui prit la main et le suivit dans le petit bâtiment qui lui servait de repaire. Elle passa la journée avec lui, lui montrant qu’elle lui faisait confiance, le remerciant mille fois de daigner lui donner de l’aide, qu’elle serait perdu sans lui et acquiescer à tout ce qui lui disait. Elle ne laissa pas tomber son masque même si elle avait le gout de le réduire en morceau tout le temps qu’elle passa avec lui. Elle rencontra d’autre fille qui lui donnait des louanges tandis que d’autre semblait douter et disait que rien n’avait changé. Sans compter la disparition en plus de certaines personnes qui avait déjà fait partie du groupe. Une lui avait même dit que quand y’a pas de moyen pour s’en sortir et que l’aide que tu demandes ne viens jamais, t’as pas de moyen de quitter la ville, alors comment fait-on pour disparaitre. Ça les inquiétait et elle se croyait néanmoins un peu en sécurité près de l’homme.

Drakrya soupira. Le moment arrivait bientôt, elle n’arrivait plus à supporter la situation. Elle alla voir sa cible et lui demanda s’il y avait un endroit où ils pourraient parler seuls. Elle lui sorti une excuse qu’elle voulait se confesser et il accepta lui disant que le seigneur lui pardonnerait ses fautes une fois qu’elle les aurait partagé. Ils se dirigèrent vers l’arrière du bâtiment dans une salle plutôt spacieuse malgré l’apparence extérieur de la planque. Le reste se passa très rapidement. Il c’était approcher d’elle pour l’incité doucement à parler et elle lui avait planté une lame derrière l’oreille gauche. Coup net, précis et sans bruit c’était impeccable.

Elle quitta les lieux mine de rien et en sortant, elle se dirigea rapidement vers la sortit de la ville. Mais elle ne se rendit pas bien loin que quelque chose attira son regard. Elle regarda une personne en particulier et s’approcha un peu plus sans toutefois aller le voir. Elle le dévisagea et sembla reconnaitre la personne. Elle pencha la tête sur le côté et attendait là le temps que la personne se retourne. Son cœur battait vite et elle hésita. Que devait-elle faire ?
avatar
Drakrya

Messages : 53
Date d'inscription : 03/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'envol

Message par Masaru le Dim 8 Mar - 20:28

Masaru avait passé trois mois dans la foret de Tépoga, il aurais partit plus tôt, mais la forêt, il devait l’admettre était un bon entrainement. Il avait trouver une zone sure et avait passez le premier mois  a y retourné chaque soir pour retrouver du calme pour dormir puis petit a petit avait arrêter d’y aller et avait commencer a dormir dans la forêt ou il y avait tout les dangers. Alors ses journée se résumais a trouver de la nourriture et de l’eau pour ensuite combattre les imprévu que la forêt lui envoyais. Le plus dure a combattre restait les plantes, elles étaient sournoises et très nombreuse, par chance elles semblaient détester les ondes que produisait son pouvoir, c’était surement a ca qu’il avait réussi a survivre comparé a d’autre. Les animaux restait plus dure a abattre, mais encore une fois son pouvoir avait été très utile, quand il y pensait, c’était le fait qu’il était contre nature qui lui avait permis de survivre dans cette forêt, mais en même temps c’était normal, quand tu n’est pas naturel, la nature n’a pas évoluer pour facilement te vaincre. Bien sure, il avait des moments dure, une fois, une plante l’avait avalé pendant qu’il dormait, mais il avait utilisé son bouclier pour la faire exploser et était sortit ou encore une fois un tigre l’avait surpris lorsque qu’il était entrain de boire, et il avait bien failli y passer, par chance, le tigre avait manqué sa cible et il avait attaqué son épaule et non la gorge. Cela n’était que deux des choses qui lui était arrivé et pas les pires, l’esprit avait deux ou trois fois reçu ca visite, pendant qu’il était dans un état critique du a un combat de trop. Finalement il avait décidé de partir lorsqu’il commença à manquer de ravitaillement, ses arme a feu était a cour de munition et ses vêtement était en lambeau, sans oublier ses allume feu qui était épuisé.

Après ces mois passé dans une forêt éloigné de tous, il c’était arrêter dans plusieurs village durant son voyage, mais il s’était approcher de l’océan qui le séparait du territoire humain, car même s’il l’avait fuis, il pensait toujours a y retourné le plus vite possible, il avait des personne qui l’attendait de l’autre coté. Il avait bien en tête de retourné voir sa mère sans compter que la petit Miyuu devait toujours l’attendre du moi il l’espérait.  Il s’était arrêté dans plusieurs villages essayant de trouver de nouveau vêtement et des munitions. Il n’avait ni trouver de balles ni de vêtement a son gout, mais comme ses vêtement étaient en lambeau, il en avait  acheté des temporaire. Un jour, il était arrivé à une ville nommé Esati, une grande ville débordant d’activité. Masaru ce dit qu’il pourrait surement trouver à s’occuper, Il commença a se dirigé vers le barbier, son long voyage avait fait que ses cheveux étaient rendu long et cela le fatiguait. Après une trentaine de minute, il était ressortie avec sa coupe de cheveux normal, mais avec une barbe tailler, mais non grossier, il voulait essayer au pire si cela le dérangeais, il n’aurait qu’a la raser. Il avait ensuite cherché une armurerie ou il avait trouver les balles qu’il cherchait et maintenant des vêtements. Il marcha dans la rue quand des vêtements attira son attention, il s’arrêta pour tester le tissu, il frotta le tissu entre ses doigts, il le tissu était doux et semblait résistant, il passa donc le veston sur ses épaule et sourit, voila là  il se retrouvait. Il tourna la tête et regarda autour de lui, essayant de trouver le vendeur et savoir s’il possédait l’ensemble, le prix importait peu, il avait encore la petite fortune voler au voyageur a Zefi. En tournant la tête il pensa reconnaitre quelque chose du coin de l’œil, ce qui le fit se retourné complètement, mais il ne comprenait pas se qui avait attiré son regard, alors il se retourna et continua a chercher une paire de pantalon allant avec l’ensemble.
avatar
Masaru

Messages : 206
Date d'inscription : 14/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'envol

Message par Hanreiiel Lauviah le Sam 14 Nov - 23:41

Je me levais finalement après lu un roman étendu dans mon lit. Cela faisait plusieurs heures que j’étais réveillée, mais l’envi de voir mon père et ma pauvre mère m’avait cloué au lit. En fait l’envi n’y était pas du tout. Je finissais d’attacher ma robe lorsque quelqu’un frappa à ma porte. Il se permit d’entrer. Pour première réponse, une de mes brassières au visage.

- Impoli de crétin heureux!

Oups. C’était ma mère. Je finis de me préparer après avoir chuchoté des excuses. Heureusement qu’elle n’avait pas un caractère explosif. Elle m’emporta une lettre et m’expliqua que je devais aller chercher un certain Anastiel dans la ville d’Esati. Il nuisait visiblement à la bonne réputation des anges en se permettant d’utiliser sa race pour ses propres profils. J’étais donc charger de le ramener à la cité des anges pour lui faire subir La punition. Ma tête se balançant d’en haut en bas fut ma réponse. La lettre était ouverte et elle me l’avait lu. Je la pris et en retira le dossier de ce Anastiel.

-J’y vais. Je n’ai pas faim. Si jamais l’envi me prend, je mangerais quelque chose en ville, dis-je simplement avant de déployer mes ailes et m’envoler.

L’air calme et tiède d’une belle journée d’été. Mes poumons se remplissaient de cet air à l’odeur de fleur. Le premier vol du matin. Un de mes moments préférés de ma journée. J’arrivais sans trop problème à la ville en question. Plusieurs marchands veut dire beaucoup de monde. Je me déposais donc à quelques mètres du lieu en question. Je rabattis un long châle bleu opaque, mais léger, sur mes épaules et je m’y lançais.

Une fois dans la ville, je n’eus pas trop de difficulté à trouver l’endroit. Je vis une jeune femme en sortir. Elle n’était visiblement pas humaine. Je m’approchais d’elle, la jugeant du regard. Elle fixait un point, que je regardais aussi. Une boutique de vêtements démodés. Voyant ses vêtements, elle en avait quand même de besoin.

Je ne lui adressais point la parole, jugeant cela non nécessaire, mais je passais juste à côté d’elle, la bousculant suite à ce que quelqu’un m’ait bousculé précédemment.


- Mal élevé, tu ne pourrais pas faire attention? Dis-je à haute voix dans la direction d’un grand homme barbu aux traits sévères.

Je me retournais vers la jeune dame.


- Est-ce que ça va? Demandais-je par politesse. Maudite perte de temps. J’étais juste à côté de l’endroit d’où je devais aller en plus. J’espérais qu’il ne s’aille pas enfuit en reconnaissant ma voix. Mais qu'est-ce qui me pris de lui demander son état, aussi? C'était venu comme un réflexe. Je l'avais remarqué dès mon premier regard, comme si nos destins étaient obligatoirement liés. Drôle d'impression, mais pourtant tellement forte...

_________________
Spoiler:
avatar
Hanreiiel Lauviah

Messages : 97
Date d'inscription : 22/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'envol

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum